IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« Je me moque de savoir si tu as obtenu ton diplôme car ce qui est important c'est ta compétence », d'après Elon Musk :
Qui milite pour une école qui aiguise l'esprit critique des apprenants

Le , par Patrick Ruiz

15PARTAGES

17  0 
La déclaration est d’Elon Musk et elle n’est pas nouvelle. Elle prend seulement un coup de neuf dans un contexte où des observateurs sont d’avis que certaines tendances technologiques en cours sont de nature à faire perdre aux diplômes leur importance. Le tableau est tel qu’on serait amené à se poser la question de savoir si l’école est inutile. Réponse d’Elon Musk : c’est le modèle d’enseignement qui est à revoir et c’est la raison pour laquelle il a lancé l’école dénommée Ad Astra. L’objectif : soumettre les apprenants à une approche pédagogique qui aiguise leur esprit critique. Pas de différenciation de niveaux (CM1, CM2, etc.), pas de diplômes de fin de formation, mais une approche par projets destinée à muscler l’esprit critique des apprenants considéré comme socle essentiel de leurs compétences.


« Les écoles classiques ne me semblaient pas faire ce qu’il fallait. J’ai donc pensé que créer une école serait une meilleure solution », déclare Elon Musk à propos des motifs derrière la création d’Ad Astra. L’école qui est née dans les locaux de SpaceX est désormais renommée en Astra Nova School et elle est ouverte aux élèves du monde entier de 10 à 14 ans qu’Elon Musk semble avoir pour cible lorsqu’il dit lors d’un recrutement pour Tesla qu’il « se moque de savoir s’ils sont même parvenus à obtenir leur diplôme d’études secondaire. » Néanmoins, les contours d’Astra Nova School sont flous étant donné que le site web de l’école indique clairement que « nous sommes une école expérimentale. Attendez-vous à de nouvelles idées chaque trimestre. »


Les contours d’Astra Nova sont d’autant plus flous qu’il est difficile d’en cerner la véritable plus-value en comparaison de cursus dits traditionnels

En effet, le problème de fond est de savoir si école, diplôme, capacité à communiquer, créativité et adaptabilité sont dissociables. La rubrique https://emploi.developpez.com ouvre la porte à la consultation de plus de 20 000 offres d’emploi de développeur ou en informatique pour tiers au sein de la francophonie. Des exigences reviennent au sein de ces dernières : le postulant doit posséder un diplôme universitaire de niveau bac+3/5 et plusieurs années d’expérience. Et ce n’est pas fortuit.

En effet, de façon traditionnelle, l’exercice dans la filière des technologies de l’information en France requiert de suivre le parcours classique d’une formation diplômante en informatique, au cours de laquelle, le futur développeur de métier acquiert les connaissances de base pour la carrière qu’il envisage. Le cursus est sanctionné par l’obtention d’un diplôme universitaire à bac+3/5 en général requis (en plus d’un certain nombre d’années d’expérience professionnelle) par les employeurs lors de la phase de recrutement. La consultation des syllabus de formation laisse en sus penser qu’elles accordent une place importante à la capacité de communiquer, à la créativité et à l’adaptabilité. C’est d’ailleurs pour cette raison que les écoles françaises qualifient leurs ingénieurs de « généralistes. »



En Amérique du Nord, le rapport au diplôme est différent de celui en France. En 2015, Elon Musk et d'autres personnalités de l'industrie de la technologie ont créé OpenAI et l'ont déplacé dans des bureaux au nord de la Silicon Valley à San Francisco. Ils ont recruté plusieurs chercheurs ayant travaillé chez Google et Facebook, deux des entreprises qui mènent une poussée industrielle dans le domaine de l'intelligence artificielle.

En plus des salaires et des primes à la signature, les géants de l'Internet rémunèrent généralement les employés avec des options d'achat d'actions considérables. OpenAI a dépensé environ 11 millions de dollars dans sa première année, avec plus de 7 millions de dollars consacrés aux salaires et autres avantages sociaux. C’est ainsi que des chercheurs de renom ont pu entrer en possession de rémunérations annuelles variant entre 300 000 dollars et 2 millions de dollars l’an.

Grosso modo, la manœuvre laissait penser que la filière intelligence artificielle est réservée à des tiers ayant fait de longues études universitaires, des personnes nanties de doctorats. Seulement, Elon Musk a complété une offre d’emploi pour la division intelligence artificielle de Tesla à sa manière : « Un doctorat n'est absolument pas nécessaire. Tout ce qui compte, c'est une compréhension approfondie de l'intelligence artificielle et la capacité à mettre en œuvre les réseaux de neurones d'une manière réellement utile (c'est ce dernier point où l'on observe qu'il y a des difficultés). »

C’est un positionnement qui rejoint celui d’IBM qui suggère de recruter sur la base des compétences plutôt qu’en se fondant sur les diplômes universitaires. Même Tim Cook est d’avis qu’ « un diplôme universitaire de quatre ans n’est pas nécessaire pour maîtriser le codage informatique. » Après, la plus grosse difficulté est peut-être de répondre à la question : qu’est-ce qu’être compétent ?

Sources : Elon Musk, Astra Nova

Et vous ?

Que pensez-vous des initiatives comme Astra Nova ? Sont-elles à encourager ?
Les cursus classiques ne résolvent-ils pas déjà le problème auxquelles de telles initiatives prétendent apporter solution ?
Peut-on dissocier école, diplôme et compétence ?
Que devrait rechercher un recruteur en premier ? La compétence ou le diplôme ? Quelle est votre expérience à ce sujet dans la francophonie ?
Quelle est votre expérience avec des tiers qui n’ont pas de diplôme en informatique, mais qui exercent dans la filière ?
Combien d’entreprises avez-vous vu recruter des personnes sans diplômes autour de vous ?

Voir aussi :

Y a-t-il une corrélation entre diplôme et succès en tant que développeur de logiciels ? Un acteur de la sphère donne son avis
La démocratisation du codage et des formations IT, quel est le but ? Remédier à une pénurie sur le marché de l'emploi ou baisser les salaires ?
La Grande École du Numérique : 14 millions d'euros de subvention en 2017, mais seulement 23 % de CDI à la sortie, initiative utile ou inutile ?
Tim Cook, le CEO d'Apple, pense que pour les écoliers apprendre à coder devrait être plus important qu'apprendre l'anglais, partagez-vous cet avis ?
Des écoles numériques veulent former une nouvelle génération de codeurs « made in Africa », les écoles françaises sont les pionniers de l'aventure
Que pensez-vous des formations intensives en programmation ? Sont-elles plus efficaces que les formations classiques en informatique ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/01/2024 à 18:36
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

En Amérique du Nord, le rapport au diplôme est différent de celui en France.
ça c'est un truc que tout le monde sait...mais rien à faire si vous n'avez pas bac+4/5 en France c'est dur de trouver un poste comme développeur en ESN
Dur de changer les mentalités
Citation Envoyé par cryptonyx Voir le message
Discours simpliste d'un autodidacte surdoué
.
moi je veux bien que son discours soit simpliste mais les entreprises de Elon Musk ça fait travailler et donne de l'emploi à beaucoup de personnes, non ?
4  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 03/01/2024 à 14:46
Le problème des diplômes c'est que ce ne sont que des représentations de la capacité d'apprentissage de la personne qui les possède et absolument pas ses capacités à réfléchir en dehors d'un cadre normé ce qui est quand même souvent le cas dans le monde professionnel.
En théorie plus on monte dans les diplôme plus la personne a cette capacité de réflexion , mais c'est pas toujours vrai.
Le diplôme a un intérêt quand on embauche un débutant parce qu'il garantit normalement qu'il a le minimum de connaissance requis pour commencer à apprendre son métier mais ca s'arrête là. Avoir des prérequis sur les diplôme pour un poste avec expérience c'est juste stupide. 3 an xp pro vaut tous les diplômes possible. C'est d'ailleurs pas pour rien que les alternants trouvent du taf souvent bien plus vite que leur homologue 100% académique.

Note : je met de coté l'aspect recherche dans mes propos qui reste un métier très particulier qui se base sur énormément de littérature/théorie et ou l'xp pro n'a que peu d'intérêt
4  0 
Avatar de cryptonyx
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/01/2024 à 19:16
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
moi je veux bien que son discours soit simpliste mais les entreprises de Elon Musk ça fait travailler et donne de l'emploi à beaucoup de personnes, non ?
Les gars qui calculent les trajectoires et les orbites de Space X ont acquis uniquement leur compétence en faisant exploser des fusées à plusieurs dizaines de millions de dollars l'unité ? Musk emploie sans doute autant de PhD en maths, en astrophysique en physique du solide, télécoms et autres que n'importe quelle autre boîte du domaine.
Certaines compétences peuvent s'acquérir par la pratique, certains types de codage en particulier. Pour d'autres, il faut des bases théoriques, parfois très importantes. Donc, il faut différents profils dans une équipe, surtout si on veut atteindre un niveau élevé en peu de temps. Opposer compétences acquises sur le tas et diplômes, relève de la démagogie. Ni les unes ni les autres ne sont un gage de quoi que ce soit, mais dans tout métier il y a des préalables pour exceller.
3  0 
Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 03/01/2024 à 16:54
Avant que tout le monde ne balance hyperboles stupides et autres exagérations, ça dépend de plusieurs paramètres.
Pour un premier poste ce sera moins vrai parce qu'il faut bien quelque chose pour prétendre que tu puisses réaliser les tâches de l'emploi. À moins d'être fils-de ou que l'offre est clairement pour apprendre sur le tas (internship), ils ne vont pas considérer un CV vide sans diplôme.
C'est plutôt vrai en IT, même pour certains premiers emplois, où il est relativement aisé, pour quiconque s'en donne les moyens, de s'auto-former.
Non ton médecin ou chirurgien ne sera jamais autodidacte.
Oui les mecs qui calculent les orbites etc sont probablement des grosses têtes à diplômes et doctorants. Pour autant, cette expérience pourrait être acquise et prouvée différemment*.
Non on ne va pas (ensore) supprimer les écoles. Mais oui on pourrait sans doute modifier comment les écoles enseignent.

Maintenant, est-ce que le diplôme est probant quand tu as déjà 2, 5, 10 ans d'expérience ?
Pourtant, en France, la première chose que l'on me demande est toujours mon diplôme.
Dans tous les autres pays (Amérique du Nord, UK, Norvège, Allemagne, ... en fait partout sauf France de mon expérience), on parle des projets sur lesquels j'ai bossé, de ce que j'ai effectué sur les projets et dans les boîtes.
La compétence dont il parle ce n'est pas Bobby qui a fait un Wordpress dans sa chambre ou poussé 3 commits sur un GitHub et s'en vante sur LinkedIn où personne ne l'écoute ni ne l'utilise. C'est un CV rempli de contributions et réalisations concrètes pour lesquelles on peut contacter les anciens employeurs pour les vérifier.
* Son projet d'école s'inscrit sans doute dans cette perspective : enseigner avec des cas concrets pour lesquelles les entreprises soumettent des projets. Gagnant-gagnant : une compétence prouvée et supportée par une entreprise qui bénéficie d'un truc à moindre coût. Potentiellement pour un projet à petit risque, ou sans deadline ? Ça se fait déjà en école supérieure, pousser le concept en secondaire, pourquoi pas.
3  0 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/01/2024 à 20:11
Citation Envoyé par cryptonyx Voir le message

Opposer compétences acquises sur le tas et diplômes, relève de la démagogie. Ni les unes ni les autres ne sont un gage de quoi que ce soit, mais dans tout métier il y a des préalables pour exceller.
oui je suis bien d'accord si vous pouvez décrocher un diplôme c'est tant mieux et c'est une chose que j'encourage évidemment.
Après les "compétences" ça ne fait pas tout.
Beaucoup de personnes oublient sur ce forum notamment et c'est un des traits de la mentalité à la française c'est que travailler dans une entreprise c'est à but lucratif.

Par exemple cette grosse ESN, la grande rivale de Cap et qui a des milliards de pertes et qui va être scindée en deux elle fait travailler certainement des tas de diplômés et elle est au bord de la faillite.

J'ai fait une startup sur Paris le boss avait fait math sup/math spé il avait crée des startups auparavant
Dans cette startup j'y étais embauché quelques mois commme développeur Net et C++.
Eh bien la boite a coulé ; son métier c'était de vendre des boitiers de vidéo on demand.
Elle a coulé sans doute parce' que les clients n'étaient pas là.
Donc si votre entreprise n'a pas assez de clients qui apportent du cash bah c'est compliqué de verser les salaires.
Et ceci même si votre entreprise n'embauche que des bac+5 et plus.

Pour ce qui est de Elon Musk c'est pas sans problème il a du fric à ne pas savoir quoi en faire...
1  0 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/01/2024 à 19:24
Citation Envoyé par Bousk Voir le message
Pourtant, en France, la première chose que l'on me demande est toujours mon diplôme.
Dans tous les autres pays (Amérique du Nord, UK, Norvège, Allemagne, ... en fait partout sauf France de mon expérience), on parle des projets sur lesquels j'ai bossé, de ce que j'ai effectué sur les projets et dans les boîtes.
La compétence dont il parle ce n'est pas Bobby qui a fait un Wordpress dans sa chambre ou poussé 3 commits sur un GitHub et s'en vante sur LinkedIn où personne ne l'écoute ni ne l'utilise. C'est un CV rempli de contributions et réalisations concrètes pour lesquelles on peut contacter les anciens employeurs pour les vérifier.
Je voudrais apporter mon expérience canadienne : le diplôme n'est pas totalement déterminant au Canada (sauf pour le public qui reste dans un univers parallèle).
CEPENDANT, si tu veux un poste élevé et que tu n'as pas les diplômes «nécessaires», c'est possible que l'on te donne la chance d'avoir le poste MAIS on va aussi t'inciter TRÈS fortement à obtenir le diplôme qui va bien.
Le raisonnement derrière ça est que si tu es capable de faire la job, tu es capable d'obtenir le diplôme.
Les employeurs sont très ouverts à la formation parallèle et aident pour ça.
1  0 
Avatar de nl.smart
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/01/2024 à 17:52
Bonjour,

Il est vrai que l'on se passe très bien des Maurice Gamelin et autres Jacques attali !

Y a pas de secrets, il faut des personnes qui sortent de l'ordinaire pour obtenir des idées qui sortent de l’ordinaire !

Il y en a peut-être qui se reconnaîtront dans l'article ci-dessous...

https://emploi.developpez.com/actu/3...tude-confirme/
0  0 
Avatar de denisys
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/01/2024 à 19:48
Mat.M
Expert éminent sénior
Le 02/01/2024 à 18:36
moi je veux bien que son discours soit simpliste mais les entreprises de Elon Musk ça fait travailler et donne de l'emploi à beaucoup de personnes, non ?
Ce qui me parait être bien mieux, que d’être un esclave de développeur chez Mozilla !!!

https://web.developpez.com/actu/3524...e-des-revenus/
1  1 
Avatar de Javaguru
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 02/01/2024 à 23:53
Compétences requises:
"Un doctorat n'est absolument pas nécessaire. Tout ce qui compte, c'est une compréhension approfondie de l'intelligence artificielle et la capacité à mettre en œuvre les réseaux de neurones d'une manière réellement utile (c'est ce dernier point où l'on observe qu'il y a des difficultés)."

Je comprends que bac ou pas bac+x (pour les obsédés! &#128517 ce n'est pas nécessaire d'avoir un diplôme pour savoir coder une IA générative, par exemple avec l'API Vertex AI Gemini (model, data analyse, prediction..) 😁
Hâte de discuter avec Gemini (merci l'Europe pour le retard! &#129320
0  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/01/2024 à 7:52
Donc M. Musk a créé un truc qu'il a appelé école dont on ne connait ni les objectifs, ni le début d'une idée. Mais comme il est malin il ne prend que des élèves de 10 à 14 ans parce qu'à ce moment là on est tous globalement bon à pas grand choses. Mais que deviendront ces enfants à partir de 15 ans?
Leur formation sera terminée? Il seront compétents (parce que c'est ça qu'il vend) comme un gars qui sort d'université? Ils concevront la future Tesla et la future fusée SpaceX?

Je suis globalement d'accord avec ce qu'il dit, il faut revoir le modèle de l'enseignement mais il n'a rien revu pour l'instant il a juste tout cassé et il a l'air d'attendre que le miracle se produise de lui même...

Ma théorie du complot est la suivante : Il va sortir un ou deux génies une fois de temps en temps de cette école qui iront loin et seront des bons généraux de Musk. Les autres vont en chier pour se sortir de ce merdier et finiront comme des bons ouvriers soumis qui monteront des Tesla.
0  0