IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk prévoit d'ouvrir une université axée sur les STIM à Austin, au Texas,
Mais les critiques craignent que le projet lui permette d'étendre son influence et de diffuser ses idées

Le , par Mathis Lucas

16PARTAGES

7  0 
Elon Musk, PDG de Tesla et de SpaceX, veut lancer une nouvelle école primaire et secondaire, et à terme une université, à Austin, au Texas. Des déclarations fiscales datant de l'année dernière ont révélé que le milliardaire de la Tech a fait un nouveau don de 100 millions de dollars à son association caritative, Fondation Musk, afin qu'elle puisse démarrer le projet. L'école primaire et secondaire et l'université seront axées sur l'enseignement des STIM (science, technologie, ingénierie et mathématiques). Selon certains critiques, l'initiation pourrait permettre à Elon Musk d'étendre son empire d'influence au-delà des entreprises qu'il possède et dirige. Le projet suscite des réactions mitigées.

Elon Musk, l'homme le plus riche du monde avec une fortune estimée à plus de 220 milliards de dollars, financerait discrètement la création d'une école supérieure. Le projet devrait voir le jour à Austin, la capitale de l'État du Texas, où réside le milliardaire de la Tech depuis au moins 2020 après qu'il s'est embrouillé avec les autorités californiennes au sujet des restrictions liées à la pandémie de Covid-19. Les déclarations fiscales de la Fondation Musk révèlent que le projet bénéficie d'une enveloppe de 100 millions de dollars et commencera par une école primaire et secondaire axée sur les STIM. Une fois pleinement fonctionnelle, elle s'étendra à une université.

Selon un rapport de Bloomberg, dans le cadre du projet, la Fondation Musk a fait une demande d'exonération fiscale à l'Internal Revenue Service (IRS) des États-Unis l'année dernière. Dans une lettre publiée sur son site Web, l'agence a approuvé le statut d'exonération fiscale de la Fondation Musk en mars. La déclaration publiée par Bloomberg et la lettre de l'IRS utilisent toutes deux le même numéro d'identification de l'employeur. « L'école est conçue pour répondre aux besoins éducatifs de ceux qui ont un potentiel académique et scientifique avéré et qui s'épanouiront dans un programme rigoureux basé sur des projets », peut-on lire dans la déclaration.


Selon le dossier, l'école prévoit d'accueillir au départ une cinquantaine d'élèves et de s'agrandir au fil du temps. Elle prévoit d'être financée par des dons et des frais de scolarité, tout en précisant qu'elle offrira des bourses pour aider les étudiants qui n'auraient pas les moyens de s'inscrire à l'école. Le dossier indique également que le groupe est en train d'embaucher un directeur exécutif, ainsi que du personnel enseignant et administratif, et qu'il prévoit de demander une accréditation de la "Southern Association of Colleges and Schools Commission on Colleges" (SACSCOC), un organisme d'agrément et reconnu par le ministère de l'Éducation des États-Unis.

« L'école a l'intention d'étendre ses activités pour créer une université dédiée à l'éducation au plus haut niveau », indique le dossier. La Fondation indique en outre que l'université emploiera des "professeurs expérimentés" et proposera "un programme d'études traditionnel ainsi qu'une expérience d'apprentissage pratique comprenant des simulations, des études de cas, des projets de fabrication/conception et des laboratoires". L'école, dont le nom n'a pas encore été dévoilé, prévoirait de proposer un apprentissage à distance grâce aux "technologies d'enseignement à distance". Des membres du cercle rapproché de Musk font partie de la direction de l'école.

Le conseil d'administration comprendrait Jared Birchall, directeur du family office (bureau de gestion de patrimoine ou encore gestionnaire de grande fortune) de Musk, Steven Chidester, avocat fiscaliste chez Withersworldwide, ainsi que Ronald Gong et Teresa Holland, qui travaillent chez Catalyst Family Office en Californie. Le dossier indique : « il est prévu que des leaders de la communauté éducative soient nommés au conseil d'administration dans les plus brefs délais ». L'on ignore exactement ce que les instigateurs du projet entendent par "leaders de la communauté éducative". En outre, la date d'ouverture probable de l'école n'a pas été précisée.

Il convient de rappeler que ce n'est pas la première fois que Musk crée une école ou exprime son intérêt pour l'ouverture d'une université. Il y a une dizaine d'années, le milliardaire a créé une école appelée "Ad Astra" (une locution latine signifiant en français « vers les étoiles »). Elle était basée initialement sur le campus californien de SpaceX et accueillait les propres enfants de Musk et quelques enfants des employés de la société spatiale. Lorsque Musk a déménagé au Texas en 2020, Ad Astra a également déménagé. L'école serait ouverte désormais à beaucoup plus de monde et son site Web indique qu'elle est appelée "Astra Nova School".

Cependant, la nouvelle incursion de Musk dans le domaine de l'éducation intervient alors qu'il est de plus en plus surveillé pour avoir promu des théories du complot et des personnalités marginales. Il a été accusé récemment d'antisémite et aussi d'avoir amplifié la théorie du complot Pizzagate de 2016 avec son réseau social X. Selon certains critiques, la nouvelle initiative pourrait être le signe que Musk cherche à étendre son empire d'influence au-delà de X, ainsi que des multiples autres sociétés qu'il possède et dirige, de ses investissements dans le développement de l'intelligence artificielle et de son engagement auprès des dirigeants du monde entier.

« Elon ne cherche absolument pas à changer le monde. Ce n'est qu'un argument de vente. Ce qui l'intéresse, c'est la richesse, le pouvoir et la satisfaction de son ego. C'est une compétition pour lui. Donald Trump n'a-t-il pas créé une université pour former les gens de la bonne manière ? En fait, tout ce que fait Trump n'est que pure escroquerie. Et vous supposez que Musk veut former les gens de la bonne manière ? Mauvaise supposition. C'est pour augmenter son pouvoir et son influence, rien de plus », note un critique. D'autres affirment que la vision de Musk s'apparente beaucoup à un lieu d'endoctrinement comme les Napola dans l'Allemagne nazie.

Par ailleurs, le projet de Musk survient au moment où Austin devient un centre d'enseignement alternatif en plein essor. La ville abrite le campus phare de l'université du Texas à Austin, ainsi qu'une nouvelle université appelée Université d'Austin, lancée par un groupe comprenant le journaliste conservateur Bari Weiss. Celle-ci vise à lutter contre l'illibéralisme perçu dans les écoles traditionnelles et prévoit de commencer à inscrire des étudiants l'année prochaine. L'école, soutenue par des acteurs du monde universitaire et de la finance, dont l'investisseur en capital-risque Joe Lonsdale, a recueilli environ 200 millions de dollars de dons privés.

Musk a évoqué la possibilité de créer une nouvelle université pour la première fois il y a deux ans. En 2021, il a écrit sur X (anciennement Twitter) qu'il envisageait de créer une université appelée "Texas Institute of Technology & Science", sans que l'on sache s'il s'agissait d'une plaisanterie. Au début de l'année, un rapport a souligné que Musk est également en train de créer sa propre ville à l'extérieur d'Austin, avec des installations récréatives, une école et des logements subventionnés pour les employés de Tesla, SpaceX et Boring Co. Si le projet est approuvé, la municipalité de Musk occuperait des milliers d'hectares qu'il a acquis ces dernières années.

Source : document de l'IRS des États-Unis (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du projet de Musk visant à ouvrir à terme une université ?
Selon vous, pourquoi l'école de Musk veut-il mettre l'accent sur l'enseignement des STIM ?
Que pensez-vous des critiques selon lesquelles le projet s'apparente à un lieu d'endoctrinement ?
Que pensez-vous des critères sur la base desquels l'école prévoit de choisir ses étudiants ?
Selon vous, l'école pourrait-elle attirer du monde malgré les controverses entourant son fondateur ?
Seriez-vous prêt à envoyer votre enfant dans l'école primaire et secondaire ou l'université de Musk ?
À votre avis, le projet est-il viable à long terme ? Pourquoi ?

Voir aussi

«Allez vous faire f*utre»: Elon Musk s'attaque aux annonceurs qui ont suspendu leurs campagnes sur X pour contenu antisémite, mais reconnait que l'entreprise pourrait mourir si le boycott continue

La plateforme X d'Elon Musk pourrait perdre jusqu'à 75 millions de dollars de recettes publicitaires d'ici la fin de l'année, des dizaines de grandes marques interrompent leurs campagnes de marketing

La plateforme X d'Elon Musk, anciennement Twitter, est le plus grand pourvoyeur de désinformation, selon la vice-présidente de la Commission européenne

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !