Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les élèves indiens vont apprendre la programmation informatique dès l'âge de 10 ans dans le cadre d'une nouvelle politique éducative
Dont le gouvernement annonce la prochaine entrée en vigueur

Le , par Patrick Ruiz

113PARTAGES

15  0 
La manœuvre du gouvernement indien est destinée à s’assurer que l’acquisition des « compétences du 21e siècle » débute le plus tôt possible. La nouvelle politique éducative dont le gouvernement annonce la prochaine entrée en vigueur consacre donc l’intervalle de 10 à 11 ans comme celui qui doit marquer ce top départ. Dans un univers des technologies de l’information et de la communication en constantes mutations, les avis sont partagés sur la question de savoir s’il s’agit d’une bonne approche en termes de timing. La mouvance est également pointée du doigt comme cause de baisse des salaires dans l’industrie de la programmation informatique.

L’adoption de la nouvelle politique éducative « 2020 » par le gouvernement indien est l’aboutissement d’un processus qui a débuté il y a quelques années. En effet, le brouillon y relatif existe depuis décembre 2018. Il a ensuite fait l’objet de publication en mai 2019. Objectif : engranger des retours susceptibles d’apporter des améliorations à la nouvelle politique éducative à laquelle le Premier ministre Narendra Modi n’a pas manqué de faire mention.

« Je salue de tout cœur l'approbation de la Politique nationale de l'éducation 2020 ! Il s'agit d'une réforme attendue depuis longtemps dans le secteur de l'éducation. Elle transformera des millions de vies dans les temps à venir ! », indique-t-il. Point saillant de la nouvelle politique éducative du pays : les élèves seront lancés en programmation informatique dès l’âge de 10 ans, soit lorsqu’ils sont rendus à ce qui correspondrait au CM2 dans le système français.



L’Inde vient ainsi allonger une liste de pays assez fournie. En effet, depuis 2014, le Royaume-Uni a introduit une petite révolution numérique dans le domaine de l’éducation en devenant le premier pays dans le monde à imposer la programmation informatique dans les établissements primaires et secondaires. Les enfants commencent donc à apprendre à écrire du code dès leur entrée à l’école vers l’âge de cinq ans jusqu’au moins vers l’âge de 16 ans, quand ils finissent leurs études secondaires. En 2016, le Japon estimait que les compétences traditionnelles comme la lecture, l’écriture et le calcul ne suffisaient plus pour réussir dans cette nouvelle économie mondiale tirée par l’innovation. Aussi, le pays avait décidé de rendre obligatoire l’enseignement de la programmation informatique dès l’école primaire. Le pays planifiait également de généraliser graduellement l’apprentissage de cette discipline dès 2020 pour les écoliers, 2021 pour les collégiens et 2022 pour les lycéens.

C’est une mouvance qui rejoint le positionnement de grands acteurs de la filière des technologies de l’information et de la communication. Tim Cook par exemple a, il y a quelques années, rappelé son souhait de voir la programmation informatique intégrée au cursus scolaire, et enseignée dès le CM1 ou le CM2, afin de sensibiliser les nouvelles générations à la technologie. « je pense que coder est aussi important, si ce n’est plus important, qu’apprendre une seconde langue que plusieurs personnes apprennent de par le monde », avait-il lancé. Pour lui, développer est « juste un autre langage qui devrait être enseigné à l’école. » « Coder doit être une exigence à l’école. Nous ne rendons pas service à nos enfants si nous ne leur proposons pas une introduction à la programmation », avait-il ajouté.

À mi-parcours de l’année précédente, Liam Rosenfeld était encore lycéen, mais avait déjà des applications listées sur la boutique d’applications d’Apple. Le jeune alors âgé de 16 ans n’avait pas manqué de taper dans l’œil de Tim Cook lors d’une rencontre (dans un Apple Store à Orlando, en Floride) au cours de laquelle le PDG d’Apple l’avait cité comme un exemple des raisons pour lesquelles il croit que l' éducation au codage informatique devrait commencer dès les premières années d'école. De façon traditionnelle, l’exercice en tant que développeur ou professionnel de la filière informatique est conditionné par le passage par un parcours classique d’une formation diplômante en informatique. C’est en principe au cours de celle-ci que le futur développeur ou IT pro acquiert les connaissances de base pour la carrière qu’il envisage. En s’appuyant sur l’exemple de Liam, Tim Cook s’était inscrit en faux en déclarant qu’ « il ne pense pas qu’il soit nécessaire de posséder un diplôme universitaire de 4 ans pour maîtriser le codage informatique. » Il semblait ainsi laisser entendre que l’exposition en bas âge à la programmation informatique peut suffire pour sortir d’excellents travailleurs au sein de la filière.

Les approches de ce type (exposition à la programmation informatique) ne cessent de gagner du terrain en raison de ce que les prévisions font état de fortes demandes de talents IT dans les années à venir. En plus de semer le doute sur la qualité des tiers issus de cursus autres que ceux des formations universitaires diplômantes que certaines entreprises disent ne plus exiger, il apparaît comme un revers supplémentaire. Un postulant issu d’un cursus dans lequel on investit moins de temps qu'on le devrait ne sera pas aussi exigeant sur les questions salariales qu'un autre qui a passé des années de labeur à l'université ou en grande école pour se former. Conséquence : cette démocratisation accélérée pourrait aboutir à une demande d'emploi excédentaire dans le domaine des technologies de l’information et de la communication ; ce qui aura pour effet de faire chuter les salaires.

C’est ce que The Guardian a mis en avant en 2018 à propos de la promotion de la programmation dès le bas âge. Le quotidien britannique a averti que les géants de la technologie - les plus gros employeurs de talents IT - encouragent l'apprentissage du codage aux enfants, pas dans l’intérêt de ces derniers, mais plutôt pour former une nouvelle génération de main-d'œuvre bon marché afin de faire baisser les hauts salaires des codeurs qui menacent la survie de la Silicon Valley. Le gouvernement indien est en principe au fait de ces développements susceptibles de mettre encore plus sa main d’œuvre en avant dans un marché global de l’IT qui se l’arrache déjà bien assez.

Sources : Brouillon, indiatvnews

Et vous ?

Est-ce une bonne idée d’initier des tiers à la programmation informatique dès le bas âge ? Qu’en est-il dans votre pays ?
Partagez-vous l’idée selon laquelle la manœuvre du gouvernement indien a pour objectif d’ouvrir encore plus sa main d’œuvre au marché global de la filière des technologies de l’information et de la communication ?
Comment entrevoyez-vous le traitement salarial des professionnels de la filière programmation informatique dans quelques années au vu des développements en cours ?

Voir aussi :

Comment avez-vous appris à développer ? Êtes-vous passé par le parcours classique d'une formation diplômante en informatique ou autrement ?
France : le ministère de l'Éducation nationale interdit les sorties de classe Apple, car elles seraient plus à titre commercial qu'éducatives
Le PDG d'Apple fustige la course à la collecte de données qui s'est muée en un « complexe industriel de données » et appelle à une législation US
Tim Cook dit qu'Apple enquêtera sur l'application qui permet aux hommes saoudiens de suivre et de contrôler les femmes, Google lui emboîte le pas

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SimonDecoline
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 31/07/2020 à 11:34
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
À l'école les élèves ont souvent tendance à dire "Pourquoi nous devons apprendre ça ? Ça n'a aucune application dans le monde réel ?"
20  0 
Avatar de frfancha
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 31/07/2020 à 13:01
Un bon développeur c'est celui qui est à l'aise avec les problèmes de base.
Ceux qu'on fait l'année des 10-11 ans dans l'enseignement belge (je ne sais pas en France).
Du genre "un fermier va au marché..." mais en légèrement plus compliqué.
Ça c'est utile !
Apprendre python, java ou truc muche n'est pas important et peut (doit!) venir bien après, quand la base logique est acquise
7  0 
Avatar de ElementaryJoe
Inactif https://www.developpez.com
Le 02/08/2020 à 13:36
L'argument que je lis souvent dans cette section commentaire concernant la baisse des salaires est réelle.

Cela m'est arrivé assez fréquemment de me prendre la tête avec des RH/recruteurs lors de l'entretien d'embauche, car, malgré mes 20 ans d'expériences il m'arrivé assez souvent qu'on me propose de me payer un salaire de base inférieur ou égale à 2000 euros net par mois.

Et l'argument que l'on me sort, mais si vous saviez tellement de fois, est souvent le même : Si vous ne voulez pas le poste, au fond, il y en a d'autres qui attendent, donc c'est vous qui voyez.

Et c'est vite vu. J'ai toujours refusé d'être payé au lance pierre et je vous invite à faire de même.
C'est parce-que certains d'entre nous ne sont pas courageux qu'ils se permettent (exemple avec le ESN) de nous rémunérer toujours de moins en moins cher.

Je ne dis pas que 2k par mois c'est rien, je dis que pour un dev, effectivement c'est peu.
Je n'ai, à titre personnel, jamais été en dessus de 2800 euros net par mois et ce depuis le début de ma carrière.

De plus, ça leur fait du bien de se rendre compte que, et bien non, on ne paie pas les gens comme on veut, il y a effectivement l'offre et la demande et il y a aussi le type de travail.

Un développeur est avant tout un ingénieur, en tant que tel, je ne vois pas pourquoi un ingénieur serait payés de base moins de 2000 euros net par mois.
Car, même si aujourd'hui je suis chef de projet et que je ne code quasiment plus, la majeure partie de mon temps est passé entre le directoire et le client et je sais à quel point ces gens pensent que coder au fond c'est facile, "tu n'a juste qu'à faire deux trois instructions, c'est pas difficile", penses t-il.

Argument que je m'égosille à réfuter à coup de "je vous invite à écrire une ligne de code dans votre vie, le développement informatique ne s'arrête pas à faire des sites internet." ...

Bref, effectivement, apprendre à des gamins à coder dès 10 ans, n'apportera pas grand chose si ce n'est conforter ceux qui ont un esprit logique traditionnel dans la sensation qu'ils sont intelligent (tel que la société l'entends) et mettre de coté ceux qui ne correspondent pas à ce standard, comme le sont très souvent les artistes pour ne parler qu'eux.

Et que donc, c'est effectivement une mauvaise idée.
7  0 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 31/07/2020 à 11:15
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
À l'école les élèves ont souvent tendance à dire "Pourquoi nous devons apprendre ça ? Ça n'a aucune application dans le monde réel ?", la programmation est utile dans différents métiers, donc là ils comprendront l’intérêt de la chose.

Aujourd'hui les grosses entreprises utilisent beaucoup de prestataire et de plus en plus elles passent pas des prestataires au Maroc ou en Chine (parce que ça coûte moins cher).
Pour le client ça ne change pas grand que les ingénieurs soient au Maroc ou en France, il n'y a pas tellement de décalage horaire, ils parlent un peu près la même langue, mais les charges et les salaires sont plus faible.

Du coup des postes vont disparaître en France. Quand il y a du chômage les salaires baissent, puisque les RH peuvent dire "il y a 26 autres personnes qui veulent de ce poste".
Ça ne concerne pas que le développement, il y a plein d'ingénieurs qui vont perdre leur travail, parce qu'il va partir en Inde ou je ne sais pas où.
On peut surement payer plusieurs ingénieurs indiens pour le prix d'un ingénieur en France.
Alors en règle général ça ne marche qu'un temps, parce-que leurs salaires aussi ont tendance à augmenter(offre et demande etc), et que les lois interdisent les entreprises d'un pays d'avoir du 100% délocalisé.

Bien-sur il y à toujours une période d'exode, mais pour avoir un chef qui à l'époque avait une armée de devs indiens, tout est loin d’être rose, les conditions de vie influent sur le niveau d'une équipe, et même en ne voulant dénigrer aucun pays je pense que l’éducation est plus compliqué à 10 ans la-bas qu'ici.
5  0 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 31/07/2020 à 11:42
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ok mais d'ici à ce que le salaire Marocain dépasse le salaire Français on a le temps de voir venir.
Mais après je connais bien ce phénomène, toutes les usines étaient en Chine, les conditions de travail se sont lentement améliorées, maintenant les usines partent en Inde.
Avec le mondialisme ça tourne, il y a un pays qui se spécialise dans certains domaines et ça se concentre là-bas.

Les spécialités de la France sont le tourisme et les services. C'est pas fameux, fameux... Si on avait des industries ce ne serait pas plus mal.
On a encore un peu d'agriculture, mais les agriculteurs se suicident petit à petit, la concurrence déloyale des autres pays de l'UE est en train de les achever. Heureusement qu'il y a des produits AOP.

Les sociétés de services françaises vont créer des plateaux au Maroc parce que les clients mettent la pression et ça va peut-être bien se passer pour les clients.
Si ça se trouve dans 5 ans, il y a des entreprises qui utiliseront beaucoup d'ingénieurs marocains et ça se passera très bien pour eux.
C'est vrai, après pour l'agriculture c'est les organismes de prets qui donnent des condition qui laissent aucune diversité de production, du coup tout le monde cultive la même chose et le prix baisse, donc les salaires aussi, c'est notre propre institution/grandes surfaces/gouvernement qui les poussent au suicide malheureusement, l'écologie devrai pousser à consommer au moins local, et je parle de graines aussi.
5  0 
Avatar de Nym4x
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/08/2020 à 6:10
Mais quel monde de merde ou tout est mis en concurrence afin d’enrichir un peu plus des porcs gavés de milliards au détriment des peuples et de la planète. Et le pire c’est qu’il n’y a rien à faire car les gens ont été anesthésiés, lobotomisés et en viennent même à défendre ceux qui détruisent pour du pognon.*
6  1 
Avatar de calvaire
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 31/07/2020 à 11:58
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ok mais d'ici à ce que le salaire Marocain dépasse le salaire Français on a le temps de voir venir.
Mais après je connais bien ce phénomène, toutes les usines étaient en Chine, les conditions de travail se sont lentement améliorées, maintenant les usines partent en Inde.
Avec le mondialisme ça tourne, il y a un pays qui se spécialise dans certains domaines et ça se concentre là-bas.

Les spécialités de la France sont le tourisme et les services. C'est pas fameux, fameux... Si on avait des industries ce ne serait pas plus mal.
On a encore un peu d'agriculture, mais les agriculteurs se suicident petit à petit, la concurrence déloyale des autres pays de l'UE est en train de les achever. Heureusement qu'il y a des produits AOP.

Les sociétés de services françaises vont créer des plateaux au Maroc parce que les clients mettent la pression et ça va peut-être bien se passer pour les clients.
Si ça se trouve dans 5 ans, il y a des entreprises qui utiliseront beaucoup d'ingénieurs marocains et ça se passera très bien pour eux.
cette situation ne date pas d'hier pourtant dans toutes les boites ou j'ai vu cela ce fut un retour en arrière en moins d'an et ré-embauche de salarié français vivant en France.
Je ne dis pas que les indiens ou marocains sont incompétents mais c'est très difficile de travailler avec eux et au final cela accentue le taux d'échecs des projets.

et aujourd'hui un ingénieur informatique français ça coute pas si cher que cela, un ingénieur polonais et certains ingénieurs roumains gagnent presque autant que nous.
et donc le gain est pas si terrible au regard des inconvénients que cela engendre.

et j'ai envie de dire c'est pareil pour la suisse, Norvège, usa,...etc ils pourraient délocaliser en France ou c'est moins cher.
Depuis presque 20ans nos salaire stagnent et ceux des pays plus pauvres que nous augmentes et un ingénieur indien gagnera bien presque autant que nous un jours
https://www.glassdoor.fr/salaire/Cap...,16_IM1070.htm
si ce n'est pas déja le cas
4  0 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 31/07/2020 à 13:56
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Et ben putain !

Ouais en plus beaucoup de frontaliers deviennent fous avec tant d'argent, ils se mettent à acheter des choses hyper cher comme une Audi par exemple, il y en a même qui finissent endetté...
Alors que si ils vivaient comme des smicards en 5 ans ils auraient de quoi payer leur maison cash.
Ce serait super stylé un gars qui gagne 5 ou 6000€ et qui arrive au boulot en 106.

Quand les entreprises Suisses virent du monde, parfois elles se débarrassent des étrangers en priorité, ce que je trouve plutôt cool.
Quand 2 employés font le même job et ont les mêmes compétences, c'est sympa d'essayer de préserver le boulot du Suisse.

Ça dépend des villes et il faut regarder à 6h30 ou à partir de 16h00 peut-être.
Oui, c'est pour ça que chez nous les avantages sont beaucoup en nature, pour justement soulager l'imposition tant au niveau de l'employé que de l'employeur. Leasing opérationnel, TR, augmentation automatique, réindexation à l'inflation...etc...
Et je confirme, certains ont l'argent qui les brule et dépensent plus qu'ils peuvent rembourser.

Personnellement il me faut très peu pour vivre donc j'en profite pour constituer un capitale, mais je comprends que beaucoup ça leur monte à la tête.
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/07/2020 à 11:11
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Est-ce une bonne idée d’initier des tiers à la programmation informatique dès le bas âge ? Qu’en est-il dans votre pays ?
À l'école les élèves ont souvent tendance à dire "Pourquoi nous devons apprendre ça ? Ça n'a aucune application dans le monde réel ?", la programmation est utile dans différents métiers, donc là ils comprendront l’intérêt de la chose.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Comment entrevoyez-vous le traitement salarial des professionnels de la filière programmation informatique dans quelques années au vu des développements en cours ?
Aujourd'hui les grosses entreprises utilisent beaucoup de prestataire et de plus en plus elles passent pas des prestataires au Maroc ou en Chine (parce que ça coûte moins cher).
Pour le client ça ne change pas grand que les ingénieurs soient au Maroc ou en France, il n'y a pas tellement de décalage horaire, ils parlent un peu près la même langue, mais les charges et les salaires sont plus faible.

Du coup des postes vont disparaître en France. Quand il y a du chômage les salaires baissent, puisque les RH peuvent dire "il y a 26 autres personnes qui veulent de ce poste".
Ça ne concerne pas que le développement, il y a plein d'ingénieurs qui vont perdre leur travail, parce qu'il va partir en Inde ou je ne sais pas où.
On peut surement payer plusieurs ingénieurs indiens pour le prix d'un ingénieur en France.
3  0 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 31/07/2020 à 13:36
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Au final je vais rester en France et je vais rester sous payé, mais c'est toujours mieux que de finir au RSA.
Dans certaines entreprises Suisse il n'y a que des français.
Mais ça arrive que des chefs soient méprisants (peut-être moins dans les métiers d'ingénieurs).

Dans certaines villes Suisse il y a des bouchons sur la route le matin et la majorité des voitures sont immatriculées en France, on comprend très bien que ça puisse énerver les gens qui y vivent.
En plus de créer des bouchons les Français volent des jobs, donc c'est normal qu'il y ait des Suisses qui n'aiment pas trop ça.
Une journaliste française dénonce le racisme «anti-frouzes» des Suisses

Les Français, ces voisins malaimés en Suisse romande

Quand il y en a un ça va, mais quand il y a des français partout c'est le bordel.
Bon après si tu me paies 5000€ net/mois je veux bien tolérer que tu me méprises ^^. Comment ça je ne me respecte pas ?

Bon après c'est un peu pour rigoler, les gars ne vont pas venir te casser la gueule non plus...
Les Suisses aiment bien les blagues, entre cantons ils se moquent beaucoup.
Honnêtement les bouchons ils sont pas abusés, Bâle est littéralement à la frontière de saint louis, ceux de l'a31 vers Thionville c'est autre chose. Mais c'est aussi des emplois que les Suisses ne veulent pas faire, et au final certes le salaire est bon, mais les impots piques, faut payer la sécu, et tu choisis l'echelon de payement retraite qui de base est au plus bas il me semble.

Et comme les Suisses ont le BANhammer facile niveau licenciement, retrouver un niveau de vie stable après avoir gagné 4 smics mensuels ça pique.
3  0